Le Courrier de la Macédoine

Cinéma : Teona Strugar-Mitevska, exploratrice de la transition macédonienne

| |

Le public macédonien attend avec impatience la sortie nationale de Je suis de Titov Veles, le nouveau film de Teona Strugar-Mitevska. Primé au festival de Sarajevo, le film aborde des thèmes clés de la Macédoine d’aujourd’hui : les visas et la difficulté de circuler librement, la transition économique, la pollution. Veles est en effet la ville la plus polluée de Macédoine. Entretien avec la réalisatrice.

Propos recueillis par Srebra Pasovska Grâce à son second long métrage, Je suis de Titov Veles, la jeune réalisatrice macédonienne Teona Strugar-Mitevska s’ouvre les portes de festivals reconnus. S’il raconte l’histoire de trois sœurs, le film élargit son propos à des questions politiques macédoniennes - le problème du régime des visas, la crise économique, la fuite des macédoniens de l’Égée... La première du film a eu lieu au Festival de Sarajevo en août. Je suis de Titov Veles, coproduction franco-belgo-slovéno-macédonienne, y a reçu le prix spécial du jury. Le film a ensuite été projeté au Festival de Toronto, l’un des principaux festivals de cinéma (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous