Slobodna Bosna

Bosnie : le Haut Représentant veut relancer la lutte anti-corruption

| |

Miroslav Lajčak, Haut Représentant de la communauté internationale en Bosnie-Herzégovine, a annoncé qu’il allait relancer le département de lutte contre la corruption, qui avait été supprimé. Cette cellule anti-corruption avait pourtant permis de démasquer de nombreux scandales impliquant aussi bien le SDA que les Croates d’Herzégovine. Comment agira ce nouveau département anti-mafia, qui aura un œil particulier sur les affaires de Milorad Dodik en Republika Srpska ?

Par Danka Savić et Mirsad Fazlić Dans un discours tenu il y a deux mois devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, le Haut Représentant Miroslav Lajčak avait annoncé « le lancement d’un nouvel assaut contre le crime organisé et la corruption ». Il faisait allusion à la création d’une équipe anti-corruption au Bureau du Haut Représentant international en Bosnie-Herzégovine (OHR). Depuis, les médias ne cessent de parler de ce projet et de spéculer sur l’identité du futur chef de cet organisme. Ces derniers jours, des rumeurs prétendaient que l’ancien directeur du département de lutte contre la corruption de l’OHR, Manfred Dauster, actuellement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous