Dani

Bosnie : la grande braderie des entreprises publiques

| |

En Bosnie-Herzégovine, même les entreprises publiques rentables sont susceptibles d’être vendues. Comment faire ? Avoir de bons contacts au gouvernement et (juste) un peu d’argent. Petite leçon de marketing avec les journalistes du quotidien Dani, qui étudient quelques cas d’école : Energoinvest, Aluminij Mostar et l’entrée de Deutsche Telekom sur le marché des télécommunications mobiles en Bosnie.

Par Senad Pecanin Il y a quelques jours, le journal Vecernji List de Zagreb a publié un texte intitulé « Deutsche Telekom s’est, sans aucun effort, assuré le marché en Bosnie-Herzégovine ». Naturellement, ni le gouvernement, ni l’opposition n’a porté d’intérêt au fait que la plus grande société allemande de télécommunications s’est, gratuitement, assuré l’entrée dans le marché bosniaque. Moi, cela me donne envie de pleurer de voir que la Bosnie-Herzégovine est le seul pays de la région qui, en abandonnant l’une de ses ressources les plus rentables aux étrangers, ne bénéficiera pas de milliards ou de centaines de millions de marks convertibles. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous