Le Courrier des Balkans

Bosnie-Herzégovine : il y a vingt ans, la destruction du Vieux pont de Mostar

| |

Le 9 novembre 1993, les milices croates du HVO détruisaient le vieux Pont, symbole de la ville de Mostar. Vingt ans plus tard, certaines rues de cette ville toujours divisée portent encore les noms des dirigeants fascistes de l’État indépendant croate (NDH) des oustachis.

À l’appel de l’association Pour un Mostar sans fascisme, à l’origine de l’initiative, de l’Union des anciens combattants antifascistes de Mostar et du Centre culturel Abrašević, des jeunes militants ont manifesté vendredi pour réclamer le changement des noms des quelques rues de la ville qui ont été rebaptisées en 1995 en l’honneur de figure du régime des Oustachis. Retrouvez notre dossier : 1992-1995 : il y a vingt ans, la guerre de Bosnie-Herzégovine Dans l’ouest de la ville, sa partie croate, des rues portent ainsi les noms de Mile Budak, Jure Francetić, Vokić et Lorković ou encore celui du Cardinal Stepinac, qui pendant la guerre collabora de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous