Le Courrier des Balkans

Balkans occidentaux : les responsabilités de l’Union européenne

La Croatie et la Serbie dans l’Union européenne d’ici quelques années ? La perspective en semble devenue réaliste, après ce bien paradoxal début d’année 2008 dans les Balkans... Mais, dans cette hypothèse, que deviendraient la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine, l’Albanie, le Kosovo ? Alors que les facteurs qui pourraient produire une nouvelle crise régionale de grande ampleur n’ont pas disparu, il faut que l’Europe reprenne l’initiative et propose un projet politique cohérent à l’ensemble de la région. Notre éditorial.

Par Jean-Arnault Dérens En ce milieu d’année 2008, le pire, que beaucoup craignaient, a-t-il été évité ? Le Kosovo a proclamé son indépendance le 17 février, sans que cela provoque de bourrasque régionale. La Serbie a voté le 11 mai, donnant une nette avance aux forces européennes. Certes, le gouvernement serbe n’est pas encore formé, les élections macédoniennes du 1er juin se préparent dans un contexte d’extrême tension, et la mission européenne Eulex ne se déploiera pas comme prévu au Kosovo le 15 juin. Le pire a peut-être été évité, mais les Balkans se trouvent toujours au milieu du gué. Et seule l’Union européenne peut formuler un projet politique capable (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous