Armement : la Grèce achète des frégates à la France pour contrer la Turquie

| |

Après le fiasco australien des sous-marins, Paris tente de rebondir. La France a vendu au moins trois frégates à la Grèce. Dans un pays ruiné par des années d’austérité, le gouvernement conservateur, obnubilé par son bras de fer avec la Turquie, ne recule devant rien pour alimenter la course aux armements.

Par Fabien Perrier Au moins trois frégates, peut-être quatre, vendues par Naval Group à la Grèce : telle est l’issue des discussions qui ont lieu depuis plusieurs semaines entre le Président français Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotákis. L’affaire a été l’objet principal du dîner entre les deux hommes lundi soir à l’Élysée. En France, la nouvelle est accueillie avec soulagement. Après l’échec de Naval Group en Australie, le fleuron de l’industrie navale nationale remporte enfin un contrat qui lui assurerait trois milliards d’euros, selon les informations publiées. « La Grèce et France continuent leur coopération (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous