Shekulli

Albanie : Gërdec, l’épine dans le pied du gouvernement Berisha

| |

L’Albanie commémore dans la douleur le premier anniversaire de l’explosion de Gërdec. L’opposition pointe du doigt l’implication du clan Berisha dans cette sombre affaire de trafic d’armes au moment où débute la campagne des législatives du 28 juin 2009. Une stratégie qui pourrait se révéler payante tant l’attitude des partis au pouvoir a été trouble vis-à-vis de cet événement. Le réquisitoire sans concession du journal Shekulli.

Par Arben Rrozhani Le triste anniversaire de l’explosion de Gërdec a laissé un goût amer au gouvernement. Trois mois avant les élections parlementaires, l’opposition de gauche a pris la défense des victimes et attiré l’attention du public sur l’implication de plusieurs membres de l’entourage de Sali Berisha, dont certains ministres, dans cette sombre affaire de trafic d’armes. Une accusation qui pourrait devenir le fer de lance de la campagne du Parti socialiste d’Albanie (PS) pour les élections du 28 juin 2009, d’autant plus que Sali Berisha est directement visé. Un an après ce tragique événement, qui a coûté la vie à 26 personnes, le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous