Albanie : le Kanun et le problème de la vendetta

|

Le Kanun de Lekë Dukagjini est un code de droit coutumier médiéval mis au point au XVe siècle. Sorte de « constitution » divisée en douze sections, il régissait l’ensemble de la vie sociale. Marginalisé pendant le régime communiste, il a depuis refait surface. Le kanun est aujourd’hui surtout respecté dans le nord de l’Albanie où la question de la vendetta reste très préoccupante. Le point de vue d’Elsa Ballauri, présidente d’Albanian human rights group.

Par Elsa Ballauri Parler du Kanun en Albanie, c’est d’un côté comme raconter une belle et vieille histoire et de l’autre, c’est comme parler d’un crime qui vient d’être commis. Un tel clivage existe depuis quelques temps déjà s’accompagne inévitablement de phénomènes de non-reconnaissance et d’abus. Le Kanun (code coutumier) albanais n’est pas unique et étrange. C’était un code indispensable pour un peuple qui voulait simplifier sa vie par l’application de règles. Certes, mais un code compatible avec l’état et la psychologie d’une société qui a vécu il y a plusieurs centaines d’années. Ainsi, comme toutes les lois dans le monde qui vieillissent et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous