Tourisme en Croatie : Rab, mon île déserte en pleine saison

| |

En juillet, les touristes se pressent habituellement à Rab, mais cette année l’île de l’archipel du Kvarner, au nord de l’Adriatique, demeure étrangement déserte. Les Croates vont-ils profiter de l’épidémie pour se réapproprier leur pays ? Notre correspondant s’est baladé de Rab à Banjol et Kampor. Reportage.

Par Nikola Radić Ce n’est pas un secret : l’économie croate, qui repose en grande partie sur le tourisme, souffre terriblement de la crise actuelle. Conscients de la situation, les autorités et les restaurateurs de Rab espèrent tout au plus limiter la casse. Le maire Nikola Grgurić assure qu’il sera satisfait si les recettes touristiques atteignent 30% de celles réalisées la saison dernière. « Le plus important, c’est que l’on puisse payer les charges, le personnel et que l’on tienne jusqu’à l’été prochain. Les bénéfices, on n’y pense même pas », expliquait récemment un couple de restaurateurs à Jutarnji list. Les Croates vont-il profiter de ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous