Serbie : les minorités se sentent discriminées

| |

Une étude vient de se pencher sur les relations entre les Serbes et les sept principales minorités nationales de Serbie. Si les minorités de Voïvodine se sentent plutôt bien intégrées, les Albanais, les Bosniaques et les Roms déplorent de multiples préjugés.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Les résultats d’une récente étude sur les relations entre les différentes communautés en Serbie confirment que les Serbes se sentent le moins proches des Roms et des Albanais et le plus des Slovaques et des Roumains. Menée par le Centre d’étude de l’ethnicité et l’Institut des sciences sociales, avec le soutien de la Fondation Open Society, l’étude s’est attachée à rendre compte des relations entre la majorité serbe et les sept minorités nationales reconnues du pays (Albanais, Bosniaques, Hongrois, Croates, Roms, Roumains et Slovaques). L’enquête a été réalisée de mars à juillet, via un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous