Serbie : à Subotica, le juteux business des refoulements de réfugiés et des passeurs

| |

Des milliers de personnes survivent dans la forêt ou des squats dans le nord de la Serbie. Une sanglante rixe a opposé des réseaux de passeurs le 2 juillet à Subotica. La cause ? Les violents refoulements depuis la Hongrie voisine alimentent le business et les trafics.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Amer Afridi, originaire du Pakistan, est actuellement hébergé au Centre d’accueil de Subotica, dans le nord de la Serbie. Il y a trois ans, il a quitté ses parents pour tenter sa chance en Autriche. Il essaie tous les jours de traverser la frontière hongroise, mais sans avoir recours à un passeur. « Je leur ai déjà donné trop d’argent, 7000 euros pour venir jusqu’ici », raconte le jeune homme. Au cours des sept dernières années, le trafic de migrants dans le nord de la Serbie, autour de Subotica, est devenu un commerce très lucratif. Par rapport aux années précédentes, quand ce trafic (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous