Serbie : Aleksandar Vučić et le ravissement de la Commission électorale

| |

Au chapitre des embrouilles électorales, la Serbie s’est encore distinguée dimanche 3 avril, alors que les électeurs étaient convoqués à des scrutins présidentiel, législatifs anticipés et municipaux partiels. Fraudes et violences ont marqué la journée qui s’est conclue par le refus de la Commission électorale de communiquer les résultats. Au final, Aleksandar Vučić rafle encore une fois la mise, Poutine le félicite.

Même le prince Filip Karadjordjević, héritier présomptif de la couronne, est sorti de ses gonds : « Comment donc est-il possible que nous n’obtenions pas de résultats préliminaires fiables des élections ? », s’est-il exclamé sur Twitter. Dimanche à 20h30, alors que des électeurs faisaient encore la file devant les bureaux de vote, la Commission électorale de la République (RIK) a déclaré lors d’une conférence de presse qu’elle ne rendait public aucun résultat préliminaire de la participation aux scrutin du dimanche 3 avril. Les premiers résultats seront publiés lundi après 20h, a fait savoir la RIK, dont le QG, rue Kralja Milana à Belgrade, était surveillé par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous