Roumanie : cueillir des asperges en Allemagne au temps du coronavirus

| |

Début avril, des Roumains sont arrivés en Allemagne pour travailler à la cueillette des asperges. Étant donné la pandémie et la situation précaire des saisonniers, le désastre sanitaire était prévisible. À Bornheim, près de Bonn, ces ouvriers ont cependant eu une réaction inattendue : ils se sont mis en grève. Récit de leur « exploit ».

Traduit par Nicolas Trifon (article original) À l’annonce de l’ouverture des frontières allemandes, en pleine pandémie, on imaginait volontiers en Roumanie un sombre scénario. Certains l’évoquaient avec empathie, les autres méchamment, cyniquement. Puis le scénario catastrophe a fini par se confirmer, non pas, au vrai, dans les fermes d’asperges mais dans les abattoirs de Pforzheim et Coesfeld (Bad Wurtemberg), où quelque 200 ouvriers roumains ont été contaminés par le coronavirus. Si ceux venus travailler dans les fermes ont été épargnés par la covid-19, les conflits de travail et les abus se sont poursuivis, comme au cours des années précédentes, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous