Revue de presse • Turquie : la reconversion de Sainte-Sophie fait couler beaucoup d’encre

| |

Pour le Président Recep Tayyip Erdoğan, c’est la dignité et l’honneur de la Turquie qui justifient la reconversion de la basilique Sainte-Sophie en mosquée et il refuse de prêter le flanc aux critiques venues du monde entier. De son côté, l’opposition déplore une énième atteinte à la laïcité.

Par Claire Corrion Dans une interview accordée au magazine Kriter - dont le rédacteur en chef n’est autre que Fahrettin Altun, le chargé de communication de la présidence turque -, Recep Tayyip Erdoğan justifie son choix de reconvertir Sainte-Sophie en mosquée en expliquant que c’est à cet endroit que Mehmet le Conquérant est venu faire sa première prière du vendredi, après avoir conquis Constantinople en 1453. Le lieu saint a donc une place primordiale dans la mémoire turque, poursuit-il, avant d’ajouter que sa conversion en musée en 1934 avait été « douloureuse » pour les Turcs et que « Sainte-Sophie devait retrouver son identité (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous