Grèce : vers la séparation de l’Église et de l’État ?

| |

Depuis le 14 novembre, le Parlement grec débat d’une révision de la Constitution proposée par le gouvernement d’Alexis Tsipras. Enjeu essentiel : la « neutralité religieuse » de l’État et la fin du financement public de l’Église orthodoxe. Un pas vers laïcité ?

Par Marina Rafenberg Le Parlement grec a ouvert, le 14 novembre dernier, un débat sur une possible réforme de la Constitution, qui date de 1975, tandis qu’une commission parlementaire doit être créée et rendre ses travaux en février prochain. « Aujourd’hui, la réforme de la Constitution a une importance d’autant plus grande que nous sortons de la période des mémorandums […]. La crise a révélé non seulement la rancœur des citoyens envers les réformes d’austérité, mais aussi envers une classe politique et un système d’où ils se sentaient exclus », a déclaré le Premier ministre Alexis Tsipras lors de l’ouverture du débat. Un minimum de 151 députés sur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous