Roumanie : avec Wizz Air, le droit du travail s’écrase

| |

C’est une fois encore l’histoire de la loi du plus fort. Après avoir monté un syndicat interne, vingt salariés de la filiale roumaine de Wizz Air ont été renvoyés pour « restructuration ». Ils ont décidé de porter l’affaire en justice, ce qui leur a finalement valu d’être condamnés à payer des dommages et intérêts...

Par Dorin Ţimonea

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous