Monténégro : une ministre anti-féministe à l’Éducation et la Culture ?

| |

L’équipe d’« experts » présentée par le Premier ministre monténégrin Zdravko Krivokapić pour assurer la transition passe décidément mal. Après les accusations de liens de plusieurs ministres avec l’Église orthodoxe serbe, c’est la candidate à l’Éducation et à la Culture qui suscite une vive polémique.

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (article original) Sept ONG qui défendent les droits des femmes ont adressé une lettre ouverte au Premier ministre Zdravko Krivokapić pour lui demander de retirer la candidature de Vesna Bratić au poste de ministre de l’Éducation nationale, de la Recherche, de la Culture et des Sports. Ces associations demandent son remplacement par quelqu’un plus sensible à la question de l’égalité homme-femme. Originaire de Bileća, en Bosnie-Herzégovine, Vesna Bratić enseigne la littérature anglaise et américaine à l’Université du Monténégro. Pour Ervina Dabižinović, membre de l’association ANIMA à l’origine de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous