Le Monténégro parvient à renégocier sa dette chinoise

| |

C’est un succès pour le gouvernement monténégrin, qui a réussi à renégocier la dette opaque et léonine souscrite par l’ancienne majorité pour construire l’autoroute Bar-Boljare. Mais une épée de Damoclès à un milliard d’euros reste suspendue au-dessus du Monténégro.

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (Article original) Le Monténégro a renégocié sa dette d’un milliard d’euros, contractée à la banque chinoise EXIM pour la construction de l’autoroute allant du port de Bar jusqu’à Boljare, à la frontière avec la Serbie. Un accord a été passé avec deux banques américaines et une banque française pour garantir le prêt, a annoncé le gouvernement le 8 juillet. Grâce à cet accord, le taux d’intérêt du prêt a été ramené de 2% à 0,88%, ce qui devrait permettre à Podgorica d’économiser huit millions d’euros par an. Le ministre des Finances Milojko Spajić s’est félicité de « ce succès incroyable », mais n’a pas voulu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous