Monténégro : impasse politique, manif, castagne et retour à la case départ

| |

Le Parlement monténégrin a encore échoué à élire les juges de la Cour suprême, les élus du DPS jouant la politique de la chaise vide. Les amendements limitant les pouvoirs présidentiels ont de nouveau été adoptés, tandis que les partisans de Milo Đukanović tentaient un baroud d’honneur dans la rue.

Par la rédaction (Avec Vijesti, Radio Slobodna Evropa) - Dès lundi matin, des partisans de Milo Đukanović, réunis à l’appel du mouvement « Ima nas » se sont rassemblés devant le siège du Parlement. Le calme a régné jusqu’au début de la soirée, quand les manifestants ont lancé des torches enflammées et des objets contondants contre la police, qui a répliqué en tirant des gaz lacrymogènes. Une porte du Parlement a été légèrement endommagée. Selon la police, les assaillants étaient masqués. Deux manifestants ont été conduits aux urgences, tandis qu’aucun policier n’aurait été blessé. Les heurts ont éclaté après l’appel à la dispersion lancé par les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous