Moldavie : « Le projet impérial russe et le projet national roumain sont des produits d’importation »

| |

L’actuelle Moldavie est l’héritière de l’ancienne région de Bessarabie, dont la possession a longtemps été revendiquée tant par la Roumanie que par la Russie puis l’Union soviétique. À l’occasion de l’élection présidentielle 2020, encore une fois très géopolitique, retour sur la trajectoire historique de ce pays périphérique de l’Union européenne.

Propos recueillis par Matthieu Boisdron Andrei Cușco est professeur d’histoire à l’Université d’État Ion Creangă de Moldavie et auteur de l’ouvrage A Contested Borderland. Competing Russian and Romanian Visions of Bessarabia in the Late Nineteenth and Early Twentieth Century (en 2017, aux presses de l’Université d’Europe centrale de Budapest). Le Courrier d’Europe centrale (CEC) : C’est en 1812 que la Bessarabie, territoire situé entre le Prut et le Dniestr, est détachée de la principauté de Moldavie et passe sous domination russe. Qu’est-ce qui conduit à cela ? Andrei Cușco (A.C.) : Cette situation est le résultat du traité de Bucarest signé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous