Macédoine : après le Parlement, la crise bloque le fonctionnement des communes

| |

En Macédoine, des élections municipales devaient se tenir au mois de mai, mais le blocage total des institutions empêche de convoquer le scrutin. Pourtant, les mandats des maires et des conseillers municipaux vont expirer et personne ne sait comment les communes du pays pourront continuer à fonctionner.

Par Jaklina Naumovski (avec Radio Slobodna Evropa) Le Parlement issu des élections du 11 décembre aurait dû tenir sa session constitutive au plus tard au mois de mars, élire son président et convoquer les élections municipales, qui devaient avoir lieu au mois de mai. Or, rien n’a pu se faire et le scrutin n’est toujours pas prévu. Pourtant, les mandats des maires et des conseillers municipaux vont expirer, ce qui devrait bloquer le fonctionnement des communes du pays. La loi électorale stipule en effet que seul le président du Parlement peut convoquer les élections municipales, et il faudrait modifier la loi sur la gouvernance locale (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous