Législatives en Albanie : la police aurait sciemment ignoré des preuves de fraudes

|

Une enquête de BIRN vient renforcer les soupçons d’achats de votes par le Parti socialiste, qui a encore remporté les élections du 25 avril. La direction de la police aurait ignoré les preuves retrouvées par les inspecteurs lors de la fusillade mortelle à Elbasan quatre jours avant le scrutin.

Par la rédaction (Avec BIRN) – Quatre jours avant les élections parlementaires du 25 avril, une rixe a éclaté à Elbasan entre des militants du Parti socialiste (PS) et du Parti démocratique (PD), faisant un mort et plusieurs blessés par balles, sur fond d’accusation d’achats de votes. Cette fusillade du 21 avril est l’épisode de violence électorale le plus grave auquel l’Albanie ait été confrontée depuis des années. Selon des documents de la procédure judiciaire consultés par BIRN, des preuves confirmant ces soupçons ont bien été retrouvées sur place. Dans cette région pauvre du centre du pays, le PS d’Edi Rama a laminé le PD le 25 avril. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous