La Croatie, nouvelle cible de la « guerre hybride » russe

| |

La Croatie est l’un des huit pays signataires d’une lettre adressée à la haute représentante de l’UE pour la politique étrangère, Federica Mogherini. Celle-ci dénonce la campagne de désinformation russe et appelle les autorités européennes à réagir. Le cheval de Troie de la propagande russe est devenu un élément à part entière d’une stratégie militaire plus vaste.

Par Enis Zebić « Il y a, en Croatie, des médias dont le financement peut être lié à la Russie », estime Igor Tabak, du site de défense et de sécurité Obris.org. « Leur travail participe à l’influence russe sur la scène politique et médiatique et s’inscrit dans la doctrine énoncée en février 2013 par le chef de l’État-major de l’armée russe, Valeri Vassilievitch Guerassimov, intitulée De l’importance de la science dans la prévision (plus connue sous le nom de “doctrine Guerassimov”). » « Selon cette doctrine », explique Igor Tabak, « ces actions, finement calibrées pour servir un intérêt précis, influent sur l’opinion publique d’autres États et s’insèrent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous