Kosovo 1999-2019 : les réfugiés serbes oubliés au Monténégro

| |

Ils ont fui leurs terres du Kosovo en 1999. Pour eux le Monténégro a d’abord été un refuge, avant de devenir un cul-de-sac, un piège. Vingt ans plus tard, ils n’ont aucun droit et survivent comme des ombres administratives rejetées par Pristina, Podgorica et Belgrade, les trois États issus de la « petite » Yougoslavie. Reportage à Berane, dans les montagnes du nord du Monténégro.

Texte : Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin / Photos : Rafael Yaghobzadeh Dans le nord déshérité du Monténégro, tous les rares emplois, ou presque, sont fournis par l’administration publique. Or, les Serbes du Kosovo n’y ont pas accès en raison de leur statut « d’étrangers ». « Nous ne pouvons prétendre à un travail que si aucun candidat monténégrin ne s’est présenté », expliquent-il. La seule qui puisse passer outre cette barrière est Ivana, la fille aînée de Ljubiša, qui a achevé ses études de médecine au Monténégro et qui prépare une spécialisation en psychiatrie, tout en travaillant à l’hôpital de Berane, largement abandonné par ses cadres partis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous