Albanie : Ilir Meta, le président qui retourne toujours sa veste du bon côté

| |

Depuis vendredi, l’Albanie a un nouveau président. Ilir Meta, le chef du Mouvement socialiste pour l’intégration, qui présidait depuis 2013 le Parlement, a finalement été élu par les députés au quatrième tour de scrutin. Portrait d’un animal politique passé maître dans l’art de nouer les bonnes alliances et d’échapper à la justice.

Par Hysni Bajraktari (Avec BIRN) - Ilir Meta est sans doute l’un des responsables politiques albanais les plus actifs et les plus polémiques de ces deux dernières décennies. Né en 1969 dans un petit village du sud, près de Skrapar, il est entré très jeune en politique et a très vite atteint les sommets. Dès 1991, à peine son diplôme d’économie obtenu à l’université de Tirana, il adhère au Parti socialiste (PS). À l’époque, la formation issue du régime communiste tentait de se réformer et de prendre ses distances avec son passé. Un an plus tard, il est élu député : sa carrière décolle au moment où le PS est le plus en difficulté. Après la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous