Grèce : les néo-nazis d’Aube dorée font le coup de poing dans la rue

| |

Malgré sa dissolution après les lourdes condamnation de ses chefs il y a tout juste un an, le mouvement néo-nazi Aube dorée a toujours une puissante aura en Grèce. Les violents affrontements de cette semaine avec des antifas l’ont encore prouvé.

Par Fabien Perrier Le 7 octobre 2020, la justice grecque infligeait de lourdes peines de prison ferme aux dirigeants d’Aube dorée. Les juges qualifiaient le mouvement néo-nazi « d’organisation criminelle », ce qui a entraîné sa dissolution immédiate. Un an plus tard, plusieurs incidents révèlent qu’Aube dorée bénéficie toujours d’une solide base partisane, prête à aller faire le coup de poing. Tout a commencé le 22 septembre à Stavroupoli, en banlieue de Thessalonique. Des étudiants distribuaient des tracts contre une réforme de l’université : ils se sont fait attaquer par un groupe de militants d’extrême-droite. Quelques jours plus tard, le 28 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous