Violences faites aux femmes en Croatie : la pandémie de l’ombre

| |

Face à l’épidémie de covid-19, la maison n’est pas un refuge sûr pour tout le monde. Coups, menaces et insultes, chantage affectif, isolement social : une étude révèle l’explosion des violences faites aux femmes durant le confinement en Croatie.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) « Quand j’ai appris que nous allions être tous les deux plus souvent à la maison, j’ai su que l’enfer allait commencer pour moi. » C’est, à peu près en ces termes, ce qu’ont déclaré plus d’un tiers (35%) des participantes à l’enquête menée par la Maison autonome des femmes (Autonomna ženska kuća Zagreb, AŽKZ) sur les violences conjugales et les violences faites aux femmes depuis le début de la pandémie de Covid-19 et des mesures de confinement. Les résultats ont été présentés lors d’une table ronde en ligne organisée le 14 décembre, à l’occasion du 30ème anniversaire du refuge de l’AŽKZ. « Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous