Roumanie : transport de la mort pour animaux vivants

| |

La Roumanie est l’un des principaux exportateurs d’animaux vivants de l’Union européenne, principalement vers la Libye, la Jordanie et Israël. Mais les bêtes voyagent dans des conditions dramatiques, dans le froid ou la chaleur, sans eau et manquant d’air. C’est du moins ce que dénoncent des ONG, qui réclament d’urgence l’ouverture d’une enquête aux instances européennes.

Par la rédaction L’ONG Animals International a publié fin novembre une vaste enquête sur le transport du bétail roumain à destination de pays d’Afrique et d’Asie. « Elle révèle au grand jour l’incapacité flagrante des autorités à contrôler l’exportation d’animaux vivants », explique Gabriel Păun, le directeur de la filiale européenne de l’ONG. « Les conditions de transport de ces animaux violent les réglementations de l’UE et les décisions de la Cour européenne de justice. Les bêtes sont ensuite cruellement abattues, bien loin de ce que préconisent les normes internationales. » Avec plus de 1,5 millions de veaux et de moutons exportés chaque année, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous