Crise politique en Moldavie : Maia Sandu contre le Parlement

| |

Depuis son élection en novembre dernier, la Présidente moldave Maia Sandu a adopté une stratégie d’opposition frontale avec le Parlement dominé par les socialistes d’Igor Dodon, quitte à s’affranchir de la Constitution. Décryptage de ses objectifs avec le politologue Igor Boțan.

Propos recueillis par Aliona Ciurcă Igor Boțan est politologue et président de l’Association pour la démocratie participative ADEPT. Le Courrier des Balkans (CdB) : Quelle est la stratégie de Maia Sandu depuis son arrivée à la présidence, le 24 décembre 2020 ? Igor Boțan (I.B.) : Sa stratégie est claire : synchroniser son mandat présidentiel de quatre ans avec une majorité au sein du Parlement. Pour cela, elle pousse pour des élections législatives anticipées. Dans le même temps, Maia Sandu veut convaincre de sa fiabilité les citoyens moldaves et les partenaires étrangers de Chișinău, alors que son prédécesseur Igor Dodon avait ouvertement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous