Covid-19 : pourquoi cette surmortalité dans les Balkans ?

| |

Cinq pays des Balkans figurent parmi les dix pays les plus endeuillés au monde par l’épidémie de la Covid-19 : la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Macédoine du Nord, la Moldavie et la Slovénie. Gestion de crise erratique, systèmes de santé laminés par l’exode et le manque d’argent, manque de transparence... Les causes de cette surmortalité sont multiples. Tour d’horizon avec nos correspondant.e.s.

Par Alexandre Levy, Jan, Aliona Ciurca et Mimi Podkrižnik (journaliste à Delo) La Bulgarie perd ses « branches mortes » Lorsqu’ils ont entendu parler pour la première fois de la Covid-19, en mars 2020, les Bulgares ont eu très peur. En fait, ils étaient tétanisés et pas seulement à cause des mystères de ce nouveau virus : pour la plupart, ils étaient aussi pleinement conscients que si ce fléau venait à s’abattre sur la Bulgarie, ils ne pouvaient pas compter sur le système de santé du pays, notoirement défaillant, corrompu et privé de ses meilleurs éléments partis chercher une meilleure vie ailleurs. Du coup, les Bulgares se sont confinés avant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous