Coronavirus en Moldavie : l’exode des médecins aggrave l’impact de l’épidémie

| |

La Moldavie est l’un des pays d’Europe les plus gravement touchés par l’épidémie de coronavirus. Face à un système médical souffrant de corruption et d’un manque chronique d’investissements, de nombreux professionnels de la santé partent à l’étranger. Qui reste-t-il pour soigner les patients ? Reportage auprès de ceux qui sont partis et ceux qui sont restés.

Par Aliona Ciurcă La Moldavie est l’un des pays d’Europe les plus gravement touchés par le coronavirus. Entre le début de la pandémie et le 11 août, la Moldavie a recensé 27 841 personnes infectées et 850 morts. À titre de comparaison, la Bosnie-Herzégovine, qui compte un nombre d’habitants similaire (environ 3,5 millions), dénombre 14 498 cas d’infection pour 425 morts. L’impact de la pandémie a été accentué par un phénomène persistant depuis des années : l’exode du personnel médical moldave. Ces professionnels de la santé partent pour la plupart exercer en Roumanie, en Espagne, en Allemagne, en Italie... Des pays dont les conditions de travail et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous