Covid-19 en Bulgarie : les mystères de la première et de la seconde vague

| |

Quasiment épargnée durant la première vague, la Bulgarie est aujourd’hui un des pays d’Europe les plus durement touchés par l’épidémie de coronavirus. Les autorités avouent leur impuissance alors que le confinement, très strict au printemps, est bien moins respecté et que les théories complotistes prolifèrent.

Par Alexandre Lévy Il y a encore quelques mois, l’épidémie de coronavirus semblait une chose abstraite en Bulgarie. Au temps de la première vague, tout le monde en parlait pourtant avec une grande appréhension, mais comme d’un événement lointain et qui ne touchait que quelques rares personnes dans le pays, le plus souvent des travailleurs immigrés revenus d’Italie ou d’Allemagne. « Tout le monde parlait du virus, mais personne n’avait véritablement encore vu de malades du covid-19. Aujourd’hui, on en parle moins, mais on connaît tous désormais quelqu’un d’infecté dans notre entourage », écrivait récemment un quotidien populaire de Sofia. De (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous