Bosnie-Herzégovine : la révolte des mineurs de charbon

| |

Ils ont passé la nuit devant le siège du gouvernement, protégé par les forces spéciales. Venus de toute la Fédération, les mineurs demandent un plan de sauvetage du secteur et des salaires décents, de 500 euros au minimum. La population affiche sa solidarité.

Par la rédaction Ils sont venus de toutes les mines de charbon de la Fédération de Bosnie-Herzégovine (FBiH), l’une des deux entités du pays. Employés par l’entreprise publique Elektroprivreda BiH, les mineurs ont manifesté mardi 23 novembre à Sarajevo pour exprimer leur colère contre les mesures d’austérité. Depuis mardi matin, ils sont rassemblés devant le palais du gouvernement de la Fédération. Toute la journée de mardi, ils ont tiré des fumigènes et hurlé des slogans hostiles aux représentants politiques : « Voleurs ! », « Vous nous avez abandonnés », « Dehors ! » Les mineurs de Kreka, Kakanj, Breza, Zenica, Đurđevik, Abid (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous