Bosnie-Herzégovine : le nouveau camp de Lipa a ouvert, mais les réfugiés sont partis

| |

Le camp en dur de Lipa a fini par ouvrir ses portes, un an après l’incendie qui avait ravagé les tentes installées en urgence. Il y a l’eau chaude, l’électricité et des baraquements flambant neufs... Mais presque personne : les réfugiés évitent désormais le secteur de Bihać pour entrer dans l’UE. Reportage.

Par Marion Roussey Cependant, pour Zlatan Kovačević de l’association humanitaire SOS Bihać, les vraies raisons sont ailleurs. « La plupart des réfugiés que l’on avait secourus l’hiver dernier sont passés dans l’Union européenne. D’autres ont décidé d’aller à Sarajevo ou en Serbie pour passer l’hiver dans des camps plus grands et mieux équipés. » À cela s’ajoute l’émergence de nouvelles routes migratoires situées plus au Nord, passant notamment par la Roumanie et la Hongrie par lesquelles transitent désormais des milliers de personnes. « La situation est paradoxale », analyse Zlatan Kovačević. « Maintenant que nous sommes bien équipés et que beaucoup (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous