Bosnie-Herzégovine : le cimetière des réfugiés de Bihać

| |

Ils voulaient rejoindre l’Europe occidentale, mais ils sont morts en Bosnie-Herzégovine. Une quinzaine d’exilés sont enterrés dans le cimetière musulman de Bihać. Des planches de bois sont plantées à même le sol et des citoyens bosniens viennent parfois apporter quelques fleurs. Pour rendre un dernier hommage à ceux qui sont morts sur la route.

Texte et photos : Jeanne Frank Près de 70 000 réfugiés, venus du Moyen Orient, d’Asie du Sud et d’Afrique ont transité par la Bosnie-Herzégovine ces trois dernières années, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le nord-ouest du pays est même devenu le principal point de passage vers l’Union européenne de la route qui court dans les Balkans. Après la Bosnie-Herzégovine, les exilés doivent encore traverser la Croatie, la Slovénie et finalement l’Italie - un voyage dangereux qu’ils appellent le « game », le « jeu », et qui les oblige à franchir rivières et montagnes dans des conditions extrêmes afin d’échapper (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous