Bosnie-Herzégovine : le criminel de guerre serbe Momčilo Krajišnik est décédé de la covid-19

| |

Mafieux et criminel de guerre, Momčilo Krajišnik était l’un des dirigeants serbes de Bosnie-Herzégovine les plus radicaux, connu pour son jusqu’au boutisme. Il est mort le 15 septembre, à 75 ans, des suites de la Covid-19. La Republika Srpska prévoit de rendre un dernier hommage à ce « patriote », lourdement condamné par le TPIY.

Par Aline Cateux Bras droit de Radovan Karadžić, Momčilo Krajišnik était surnommé « Mr No » pendant la guerre, pour son jusqu’au boutisme lorsqu’il négociait avec les représentants de la Communauté Internationale. Premier Président de l’assemblée de Republika Srpska (RS) de 1990 à 1992, qu’il avait contribué à fonder, architecte du nettoyage ethnique et bâillon des dissidences serbes, l’homme était considéré comme un extrémiste jusque dans les rangs du Parti démocratique serbe (SDS) qu’il avait lancé. Momčilo Krajišnik avait été arrêté en 2000 par les forces françaises de la SFOR en vertu d’un acte d’accusation secret émis par le Tribunal Pénal (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous