Albanie : après les violences sur l’autoroute, l’opposition appelle à la désobéissance civile

| |

Après un week-end de violence et de répression, la colère monte en Albanie contre un gouvernement et un système accusés d’écraser toujours plus les citoyens albanais. Alors que la droite appelle à la désobéissance civile, le publiciste de gauche Fatos Lubonja fustige la « violence » du pouvoir et des oligarques.

Par H.B. La justice doit se prononcer ce mercredi sur le sort des 23 personnes arrêtées lors des manifestations du week-end dernier contre l’introduction de péages sur « l’autoroute de la nation », qui relie l’Albanie au Kosovo. Selon certaines sources, des peines d’emprisonnement pourraient être requises contre certaines d’entre elles. Le Parquet indique en effet que les protestataires avaient bien déposé une demande pour manifester mais qu’ils n’avaient pas reçu de réponse. L’opposition appelle désormais les citoyens à la « désobéissance civile ». « Les règles démocratiques n’existent plus. La seule possibilité qui nous reste est la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous