Grèce : à Athènes, Airbnb fait flamber les prix de l’immobilier

| |

Après Lisbonne ou Barcelone, c’est dans le centre de la capitale grecque que Airbnb commence à faire des ravages. Attirés par l’appât du gain, les propriétaires mettent leurs logements en location et les Athéniens n’ont plus les moyens de se loger. Pour certains, il s’agit aussi d’une aubaine pour arrondir des fins de mois compliquées par la crise... Reportage.

Par Marina Rafenberg Depuis trois mois, Giorgia cherche désespérément à déménager de son petit deux pièces athénien. Locataire depuis sept ans dans le quartier central d’Exarchia, la jeune trentenaire, secrétaire de profession, a vu son bail de location s’arrêter subitement. Son propriétaire lui a dit qu’il ne voulait plus que louer l’appartement sur Airbnb. « J’écume les agences immobilières, je scrute les petites annonces, mais je ne trouve que des appartements trop chers. Avant, je payais 280 euros par mois, là je ne trouve rien au-dessous de 450 euros », soupire Giorgia. En attendant, elle loge chez sa sœur depuis plus d’un mois. Avec un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous