Jutarnji List

La guerre est finie : la Croatie après l’arrestation de Gotovina

| |

Avec l’arrestation d’Ante Gotovina, la guerre en Croatie est enfin terminée : les partis politiques doivent maintenant développer des stratégies pour une Croatie d’après-guerre. Puisque les dirigeants de tous les partis parlementaires défendent l’adhésion la plus rapide possible de la Croatie à l’Union Européenne, ils auraient dû saluer chaleureusement et sans ambiguïté cette arrestation.

Par Davor Butkovic Jeudi après-midi, ils ne voulaient pas discuter. Ni Ivica Racan, président du Parti social-démocrate (SDP) et chef de l’opposition parlementaire, ni Stjepan Mesic, Président de la République. Ivica Racan a refusé de donner une interview, en disant qu’il avait beaucoup d’obligations privées (chose qui était vraie et que nous respectons entièrement), mais en laissant quand même la forte impression qu’il n’était pas très enthousiaste pour discuter plus amplement du cas Gotovina. Néanmoins, son communiqué de presse sur l’arrestation de Gotovina a été tout à fait rationnelle. Stjepan Mesic, de son côté, a refusé toute interview sans aucune (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous