Jutarnji List

Universités : vers un nouveau Printemps croate ?

| |

Depuis plusieurs jours, les étudiants croates bloquent les universités du pays. Pacifiste, cette action bénéficie du soutien des syndicats et d’une majorité de la population. Si, par son ampleur, cette action ressemble au Printemps croate de 1971, les étudiants refusent toute comparaison avec leurs aînés. Un mouvement parti pour durer.

Par Tomislav Čadež
 Les étudiants ont occupé la faculté d’une manière presque religieuse. Pas une seule cigarette ou un verre d’alcool. Pas de chef ni de cris. Miroslav Tuđman a été le seul à essayer de tromper les étudiants, mercredi, au troisième jour de la grève à la Faculté de philosophie de Zagreb. Miroslav Tuđman, directeur du Département des théories de l’information et ancien chef des services secrets croates (1993-98) a réuni en cachette dans son bureau un groupe d’étudiants opposés à la grève et il a commencé son cours. Il était presque arrivé à la fin quand est entré le plus grand étudiant de l’université. Celui-ci a expliqué qu’il serait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous