Kathimerini

Travail clandestin en Grèce : l’agonie des Afghans d’Épire

| |

Le quotidien Kathimerini mène depuis quelques semaines des reportages dans le nord de la Grèce pour dénoncer les terribles conditions de vie des Afghans exploités dans les orangeraies d’Épire. Maladies contagieuses, conditions d’hygiènes déplorables, c’est une véritable crise humanitaire qui se prépare dans la région, sans que le gouvernement grec ne semble prendre de mesures d’urgence.

Par Spiros Karalis Le 10 janvier dernier, le journal Kathimerini avait révélé les terribles conditions dans lesquelles survivaient les travailleurs étrangers exploités par des trafiquants et par certains cultivateurs d’oranges à Arta [Épire, Grèce du Nord]. Les autorités locales, embarrassées, suivent la situation de loin, incapables de gérer un problème qui est, sans aucune exagération, à la limite de la crise humanitaire. La plupart de ces immigrés, après deux mois d’épreuves et de travail exténuant, souffrent de tuberculose, de pneumonie et de multiples maladies graves. Leurs corps sont couverts de plaies, de parasites et ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous