Danas

Serbie : enquête au pays de l’extrême pauvreté

| |

En Serbie, 630 000 personnes vivent en situation d’extrême pauvreté, mais seulement 326 000 ménages bénéficient de l’aide sociale, dont le montant ne couvre même pas les besoins élémentaires. Il ne fait pas bon être « RMIste » en Serbie : les critères d’attribution sont extrêmement sévères. Exercer un travail saisonnier suffit pour être exclu du système. Des personnages âgées peuvent être privées de toute aide parce qu’elles possèdent un peu de terre...

Par V. D. Beaucoup de personnes qui vivent dans la pauvreté ne bénéficient pas des aides sociales, si difficilement accessibles à cause de la rigidité des critères imposés. Le montant de ces aides est pourtant extrêmement bas : 4 195 dinars pas mois (environ 50 euros). Cela ne permet même pas de couvrir les besoins vitaux. L’État justifie ces restrictions par le fait qu’en plus de l’assistance régulière nationale, les municipalités ont plusieurs possibilités d’aider les citoyens. L’État se dit également très fier des changement législatifs permettant que tous les utilisateurs de l’assistance sociale touchent le même montant. Des allocations familiales au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous