Danas

Transition en Serbie : le coup de gueule du syndicat Nezavisnost

| |

Le président de l’organisation syndicale indépendante Nezavisnost publie une diatribe violente contre le pouvoir politique en place à Belgrade depuis la chute de Milosevic, et contre Dragan Milovanovic, ministre du Travail et président de l’ASNS, seule organisation syndicale membre de la coalition DOS de Vojislav Kostunica.

Par Branislav Canak On a commencé à se servir, à utiliser et à abuser ostensiblement du pouvoir conquis, comme un enfant qui ferait tout pour vite détruire un jouet sophistiqué. Ainsi le nouveau pouvoir brise tout sur son chemin, même les institutions publiques, que le régime de Milosevic avait pourtant déjà bien abîmées… En Serbie, le changement de pouvoir en octobre 2000 a combiné transition démocratique et révolution. En URSS, Khrouchtchev, après la mort de Staline, a engagé son pays dans une nouvelle phase lors du 20e congrès du parti. Il ne s’agissait pas alors de démocratie ou de révolution, mais de répondre à la mort de Staline. Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous