Revista 22

Roumanie : les syndicats ont-ils trahi ?

| |

L’alignement de la Roumanie sur les normes européennes en matière de législation du travail a-t-il tué la lutte syndicale ? Toujours est-il que les mouvements se font de moins en moins entendre, délaissant les combats dans le privé au profit de la fonction publique, bien moins menacée. Collusion avec les milieux politiques, couardise face au patronat, manipulation de l’opinion publique, le réquisitoire de Revista 22 contre les centrales roumaines est sans appel.

Par Andrei Cornea Les syndicats ont été créés afin de lutter contre les patrons capitalistes. Rien de plus normal, puisque dans leur désir de maximiser leur profit - et ce ne sont pas des considérations marxistes -, les capitalistes ont tendance, s’ils n’en sont pas empêchés, à exploiter les salariés en leur demandant davantage d’efforts et en faisant des économies en matière de protection du travail. Or, les syndicats, par le truchement de protestations, manifestations, grèves, suivies de négociations, arrivent à obtenir des améliorations et de la protection soit par des contrats directs avec les employeurs, soit par des modifications de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous