Novosti

Révolution conservatrice en Croatie : « nous ne laisserons pas attaquer les bases de l’État de droit »

| |

Un étrange climat se répand en Croatie. Le 18 novembre, les anciens combattants, hostiles à l’alphabet cyrillique, ont empêché les représentants de l’État de participer aux cérémonies du souvenir à Vukovar. Les milieux catholiques ultras ont obtenu la convocation d’un référendum contre le mariage homosexuel... La réaction déterminée de la ministre des Affaires étrangères Vesna Pusić, qui dénonce un plan de déstabilisation politique et appelle à défendre les fondements de l’État de droit.

Propos recueillis par Tihana Tomičić Novi List (N.L.) : Il y a quelques jours, lors des commémorations de la chute de Vukovar, le 18 novembre, des manifestants ont empêché le cortège gouvernemental de pénétrer dans le centre de la ville. Quelles mesures le gouvernement compte-t-il prendre contre ceux qui défient ainsi les institutions de l’Etat ? Vesna Pusić : À Vukovar, au lieu de célébrer la Journée du souvenir, nous avons pu constater une tentative de bloquer tous les plus hauts représentants de l’Etat, du Parlement et du gouvernement. Ce blocage a été commandité par une milice politisée et organisée. Elle a utilisé Vukovar et ses (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous