Le Courrier des Balkans

Partie de Vukovar, la « guerre du cyrillique » embrase toute la Croatie

|

Sous l’impulsion des vétérans et de l’extrême-droite, le Conseil municipal de Vukovar a voté le 4 novembre un statut spécial à la commune, qui lui évite d’avoir à appliquer la loi sur les minorités, et donc à introduire l’usage du cyrillique. Des plaques en cyrillique ont aussi été vandalisées à Varaždin et Rijeka.

(Avec B92 & Balkan Insight) - Lundi, le Conseil municipal de Vukovar a voté lundi le changement de statut de la commune, qui est désormais « ville d’une importance particulière ». Une manœuvre qui permet à la municipalité de ne pas être soumise à la loi sur les minorités parce qu’elle a été assiégée et détruite par les forces serbes en 1991. Retrouvez notre dossier : Serbo-croate/croato-serbe : les avatars très politiques d’une langue autrefois commune Cette décision soutenue par le HDZ et le parti croate du droit Dr. Ante Starčević, une formation nationaliste, intervient après plusieurs mois de polémique concernant l’introduction du cyrillique. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous