« Punis-moi... » : ces tubes des Balkans qui légitiment les violences faites aux femmes

| |

Une vidéo fait le buzz dans les Balkans : le montage en 11’45 de 36 hits des quatre dernières décennies titré « Violences contre les femmes dans les chansons de chez nous ». La banalisation des discours masculinistes dans la pop balkanique révèle le retour en puissance du conservatisme. Décryptage.

Par Milica Čubrilo-Filipović (Avec N1 et Danas) - « Punis-moi comme un enfant, sauve-moi comme une femme », « J’ai dormi devant ta porte comme un chien », « J’aimerais à nouveau être un tapis sur lequel tu marches », « J’aime le goût de ta semelle », « Frappe-moi fort pour que ça fasse mal », « Marche-moi dessus pour mon bien », « Jette-moi dehors comme une poubelle », « Tu peux me violer, tu peux me frapper, c’est pareil »... Voilà quelques-unes des paroles des chansons sélectionnées par Ana Ninković pour réaliser son mémoire vidéo de fins d’études à la Faculté des Arts dramatiques de Belgrade. Titré « Violence envers les femmes dans la musique locale (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous