Preportr

Patrimoine urbain au Kosovo : le vieux Prishtina est laissé à l’abandon

| |

Des maisons centenaires qui tombent en ruines ou sont volontairement incendiées pour construire des immeubles, des projets de rénovation menés en dépit du bon sens et qui altèrent irrémédiablement des trésors du patrimoine... Les vieux quartiers de la capitale du Kosovo risquent fort de disparaître à tout jamais si une politique énergique et cohérente de préservation n’est pas mise en place rapidement.

Par Besa Kalaja Pour beaucoup, le vieux Prishtina n’est plus qu’un souvenir chargé de nostalgie. Dans beaucoup de cafés, on peut voir des photos des quartiers de la ville avant sa transformation par le régime communiste : des rues étroites pleines de détritus, quelques vieux magasins, des vieux cafés... Par ci par là, on peut encore voir les murs effondrés des quelques vieilles maisons du vieux Prishtina. Cette partie de la ville, où beaucoup de maisons abandonnées ont été la proie des flammes, est laissée à l’abandon. Les rares travaux de conservation et de restauration entrepris ces dernières années, concernant surtout les monuments qui sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous