Osservatorio sui Balcani

Kosovo : la catastrophe urbanistique de Pristina

| |

La population de Pristina ne cesse d’augmenter. En 1981, la ville comptait 100.000 habitants contre près de 500.000 aujourd’hui. Cette croissance démographique exponentielle s’accompagne d’une activité immobilière frénétique menée sans la moindre préoccupation urbanistique. La majorité des constructions se font toujours sans permis, et les agents municipaux sont désarmés face au développement anarchique de la ville. Regards sur une catastrophe urbaine.

Par V.Kasapolli Dévoilée à Pristina le 17 février 2008, après la déclaration de l’indépendance de la Serbie, le monument « Newborn » avec ses lettres géantes jaunes a été l’objet le plus photographié de ces dernières années. Il a fini par devenir un symbole de la ville. La sculpture a reçu diverses récompenses internationales et a été adoptée par ses fans comme un objet unique de par sa conception et son design. Toutefois, la multitude de nouvelles constructions s’étendant rapidement aux alentours de cette installation artistique, située « provisoirement » en plein centre historique, ne transmet pas la même image de modernité. « Les nouvelles (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous