Publika

Monténégro : trois conditions pour accepter le plan Solana

| |

Au cours d’une mission de reconnaissance auprès de l’administration américaine et du Congrès, le ministre des Affaires étrangères du Monténégro, Branko Lukovac, a expliqué les conditions pour que le gouvernement accepte les propositions de l’Union européenne. Le Monténégro demande des garanties sur la date du référendum, le contenu de sa souveraineté économique et des pressions des USA et de l’Union européenne sur tous les partis de la coalition au pouvoir à Podgorica.

Par Slobodan Pavlovic Le Monténégro ne renonce pas à son ambition de construire une société démocratique et progressiste, sur la base des principes de l’économie de marché et des standards européens, orientée vers l’intégration euro-atlantique – et cela, en tant qu’Etat souverain, membre à part entière de la communauté internationale. Le Monténégro, tout en résistant à ceux qui veulent le faire revenir au passé, au nationalisme agressif, à l’auto-isolation et à la confrontation avec ses voisins, a montré qu’il était prêt à prendre en considération les suggestions de l’Union européenne à propos de la date butoir à laquelle pourrait être organisé un référendum (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous